AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hankélïôn, la folie du Serpent

Aller en bas 
AuteurMessage
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mer 17 Mai - 15:58

Chapitre I, La quête d'identité.

"Quel est ton nom?"
L'agent de la conscription me regardait avec insistance.
"Quel est ton nom?"

Et voilà qu'il se répète maintenant.

"Un simple nom."
"Je n'en ais pas."
"On a tous un nom et si tu n'en as pas, on t'en trouvera un. Tu n'échappera pas à la guerre aussi facilement!"

La guerre, toujours la guerre... Elle seule anime les âmes de Romine. Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas battu. Pas depuis que... que quand d'ailleurs? Ma mémoire ne semble pas m'appartenir... A chaque fois qu'on me demande mon nom c'est le même vide...

"Je n'ai plus de nom."
"Alors je te laisse une minute pour en trouver un nouveau."

Un nom, un nom, un nom. J'en avais un... lorsque j'étais jeune...
Mon enfance, la mer... La pêche, les requins.

Les requins, le requin, The Shark, The Shark, ma mère les appelait shark. Ma mère...

"Alors?"
"The Shark."
"Un dialecte humain? Comme tu voudras."

A peine l'âge et déjà ces pourris de la conscription me tombent dessus.

"Signature."
"Je..."
"Une croix suffira."
"Et où?"
"Ici. A côté de ton nom, mémorise comment on l'écrit ça peut être utile."

Je fis une croix avec la plume qu'il me tendit, la pointe racla désagréablement sur la feuille.

***


L'eau coule, interminablement.
L'herbe est fraîche.
Le soleil brille.
Ma canne à pêche est fixée sur la berge.
Le vent doux me rapporte les odeurs des corps faisandés.

Une autre odeur, ou est ce la même? Elle est plus forte, plus prenante, plus proche.
Un Mort Vivant!

Un volte face, une flèche saisit à la volée.
Un faible frôlement du doigt sur la corde tendu, une fraction de seconde, et la flèche siffla.

Je retirai la flèche du crâne en décomposition et observait le visage maculait de sang séché du mort vivant, c'était la première fois que j'en voyais un... Mais était ce vraiment la première fois?

Les morts vivants... les morts... des bandits morts vivants...
Ma famille, assassiné par des morts...

Un bruit dans l'herbe, un mouvement imperceptible. Un autre geste rapide vers le sabre et un éclair vif, puis le calme. Ce soir on mange du serpent. Un autre bruit dans l'herbe m'indiqua que la tête tranchée était tombé plus loin.

"Je n'ai plus de nom... j'en avais un."

Demain, c'est le départ à la guerre, il faut dormir.
***


"Allez! Les gars! On se motive et on va capturer se putain de portail!"

Le sergent, en bon sergent, braillait.
Les troupes avançaient, au milieu, moi.
T'as l'air intelligent qu'il m'ont dit, tu sera apprenti et ils m'ont filé un parchemin d'étincelles, je ne sais même pas le lire.

Vivement que je retrouve un arc et un sabre.
Il me les ont confisqué à l'entré, on ne veut pas de rébellion qu'ils ont dit.
Un compagnon de marche tourna la tête vers moi.

"Alors, the shark, pas mal au pattes?"
"Non, merci de t'en préoccuper."
"Tu préférerais peut être y aller à la nage."

Crétin.

" Allez les gars! On va leur montrer ce qu'on sait faire à ces foutus machabés!"

Un front mort vivants. Les morts... les bandits morts vivants... ma fami...

"Charger!"

Un cri unique, rassemblant la rage de millier d'elfes, une harmonie à l'aube du carnage.

Des flèches, des nuées de flèches, tombant du ciel. Un bouclier, il me faut un bouclier.
Ce corps fera l'affaire. Son propriétaire est déjà mort de toute façon. Les flèches se plantèrent dans le corps.

Un arc, un arc la bas. Je m'en empare.
Je récupère les flèches planté dans le bouclier, enfin le mort quoi.

Un Mv s'avance.
Je repousse le corps et me relève.
Un tressaillement de la corde et le cadavre s'effondre.
Je récupère son sabre.

La mort éveille quelque chose en moi...

Je l'ai déjà cotoyé, elle m'évoque tant! Les souvenirs ressurgissent, bouillonent, explosent dans mon esprit.

Ancétron est mon père. Ma mère... Hakana. Il est marchand, elle est esclave. Il l'achète, ils s'aiment.

Un autre elfe s'effondra à côté de moi.
Un parmi tant d'autre. Il me fixa avant que ses yeux ne deviennent vides de toutes vies.

Ce regard...
J'ai déjà vu une telle étincelle s'éteindre, il y a longtemps.

Un frère, j'ai eu un frère. Une nuit. Une bande de mort vivant, des bandits.

Un filet de sang s'échappa de la bouche du mort.

Du sang. Des cris et des pleures. Les bandits. Mon frère meurt l'arme à la main.
Je me suis caché.
J'ai vécut seul tout se temps et j'ai oublié. J'ai oublié mon nom...

Quel est mon nom?

J’entendais leur voix résonner en moi.

"Tu sera un grand chasseur mon fils."
"Nous sommes tous fière de toi."
"Tu es décidément très doué pour la pêche, Hankélïôn."

HANKELION! Je m’appel Hankélïôn.

"Hankélïôn!"

La lame fendit l'air à mainte reprise alors que je m'élançai au coeur du carnage.
Marchant dans le sang bouillonnant de mes alliés, piétinant les tripes des ennemis.

"Je suis Hankélïôn."

***


"Belle bataille petit."

Un lit. J'étais sur un lit.

"On t'a ramené complètement estropié."

"Combien de temps s'est écoulé?"

"Une semaine que tu es là. Et 3 jours de voyage. Je comprend pas comment t'as survécu."

"Qui m'a ramené?"

"Un dénommé Killfire, je crois."

"Est il là?"

"Il est au village."

Je tentai de me lever.

"Hé non, tu as encore pour 3 semaine de repos!"

***


Quand je suis sorti un mois plus tard, les conscriptions étaient finies. Elles ne glorifiaient pas la nation elfe semblait il.

J'ai retrouvé Killfire et nous avons formé La Guilde. Une école de formation pour les jeunes recrus. Dans le même temps, j'ai appris à lire, cela ne fut pas facile, mais Elfire, une connaissance de Killfire, se chargea de me l'apprendre, il fut un excellent professeur.

Au cours d'une bataille, j'ai rencontré Minami. Nous avons fait de La guilde le centre de formation de Sillage, l'escouade de Minami.

Je m'appelle Hankélïôn, fils d'Ancétron, dit The Shark.

Il m’a fallu voir un carnage pour faire renaître ma mémoire, ce n’est que dans le carnage qu’elle cesse de me torturer.




Voilà déjà plusieurs semaine que j'ai retrouvé la mémoire, entre temps, j'ai affronté la mort à de nombreuse reprise.

La Guilde prospere.

Je n'ai toujours pas eu le courage de reprendre mon nom, pour tout le monde, je suis The Shark.

***


Je crois que c'est lui! Je le vois, sa face blafarde m'évoque étrangement quelque chose...
C'est l'assassin de ma famille.

Il campe avec sa bande de brigand.
Ils sont en infériorité numérique.
Nous avons nos chances.

Le premier brigand s'effondra une flèche en travers de la tête, Killfire était un bon tireur.
Les autres ne mirent pas longtemps à réagir.

"Laissez moi le chef!" Hurlai je.

Nos quelques archés faisaient pleuvoir une nuée de flèches.

J'étais à présent face à ma cible.
Il sortit son sabre et s'avança vers moi. Une expression malsaine et perverse se grava sur mon visage alors que je m'élançai dans une danse effrenée au sabre contre mon adversaire.

Il exposait sa gorge à de nombreuse reprises mais à chaque fois, il compensait par sa rapidité.
Il reprit l'avantage et m'accula contre un arbre. D'un mouvement circulaire du sabre il me désarma.

Il s'apprétait a mettrez fin à mes jours mais me voyant désarmé, il relacha sa garde.
Ma dague de secour vint se planter dans son front et il s'afessa lourdement sur le sol boueux.

La mort de ma famille était vengé.
Hankélïôn pouvait renaître...

***


Aujourd'hui, c'est sous le nom de Hankélïôn que j'arpente les plaines de Romine. Et c'est par la main d'Hankélïôn que meurt mes ennemis... Et lorsque enfin je devrai m'avouer vaincu, c'est sous le nom d'Hankélïôn que je me présenterai dans l'au de là.[/center]



.


Dernière édition par le Mar 11 Juil - 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
killfire
Ancien Héro
killfire

Nombre de messages : 48
Age : 27
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mer 17 Mai - 17:59

frère de sabre sache que je respect le choix de ta nouvelle identité , désormais tes amis sont mes amis et tes enemis passeront sous le tranchant de ma lame .

_________________
tel le brasier qui dévore la forêt j'avance inéxorablement...le feu de mise a mort.
Le Phoenix renait de ces cendres... moi c'est dans le sang de mes enemis que je trouve un sens a ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infinity
Initié
Infinity

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mer 17 Mai - 20:43

Que tu sois un requin ou un Hankelion (je rapelle que le Hankelion est un bovidé qui n'existe plus à l'état domestique de nos jours et qui est tres réputé pour son cuir solide et les motifs tigrés de son pelage), nous serons toujours prêts à mettre nos bras, nos sabres et nos arcs à ton service...

Ca fera 12 euros...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mer 17 Mai - 20:47

Sache, mon cher frère d'arme, que t'es 12 euro, tu peux te les coller où je pense et que je suis content de vous savoir derrière moi sur un front.

Alors qui écrit son BG maintenant?(Faite un autre post pour votre BG.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
Elfire
Négociant, Maître des Arcanes
Elfire

Nombre de messages : 89
Age : 27
Localisation : Venice
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mer 17 Mai - 22:20

Et mon sort est votre, jusqu'au bout je suivrais la Guilde meme si je devais en mourir.
Pour le rp ça viendra mais j'attent que mes souvenirs reviennent...

_________________
Ma force me vient de ma sagesse!


Négociant de La Guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Sam 27 Mai - 17:00

Chapitre II, Les bons conseils du Serpent.

Le temps passe, la guerre demeure, je ne cesse de m'améliorer dans l'art du meutre et ce de quelques manières ce soit...

Je ne crois pas au destin et au moment où je pose sur le papier mes pensées de l'instant et mais gestes de la journé, je ne suis pas sure de pouvoir le faire demain. Le temps passe, inlassablement,
je me supprend souvent à y penser lorsque je pêche, fixant l'eau d'un regard absent, il ne cesse de me rappeler à quel point une seconde suffit pour mourir.


Demain, nous assaillons un campement de mort vivants, depuis que ma mémoire à refait surface, ils m'obsèdent étrangement, leur vie est une abération, contraire au simple principe de vie et de mort, ils n'appartiennent pas à ce monde, ils n'ont pas de place en Romine.

Je ne peux m'empêcher de me rappeler à chacune de ces pensé que tout guerrier, qu'importe sa race, son clan ou ses croyance doit être traité avec honneur.

Mais l'honneur est une chose bien abstraite en ce monde, la mort, elle, est réelle.

***


Première lueur du jour, l'horizon brûlant chasse les êtres putréfiés au plus profond de leur cryptes nauséabondes, l'heure de mener l'assaut est arrivé.

Pas de cri de guerre, pas de rage, le simple frolement, le simple bruit feutré de pas sur l'herbe verte, la colère est inutile, je tue, on tue, de sang froid, par devoir, par vocation, par plaisir. Inutile de se presser, inutile d'attirer l'attention et de risquer l'affrontement direct.

A l'entré de la caverne, notre première victime tombe sous le poid des trois flèches qui transpercent son crâne.

A présent nous avons franchi le seuil de cette grotte immonde au paroi suitante. L'ombre enveloppe peu à peu mes partenaires alors que je détrousse le malheureux gardien.

En quelques secondes, je me fait à l'obscurité, les recoins sombres de la cavernes semblent s'éclairer, nous avençons toujours aussi silencieusement.

La mort emporta trois autres gardiens, les derniers remparts de la crypte, quelques vampires dormaient de leur sommeil imperturbable alors que d'autres zombies périssaient sous le tranchant de nos armes.

Sans un bruit, sans une alerte, nous égorgeames nos ennemis, je laissais certain se réveiller pour mieux contempler leur agonie muette, je m'amusais de leur regard plein de haines alors que l'air sifflait dans leur traché coupé.

En fouillant les morts, j'ai fait une découverte, je n'en parlerais que lorsque pourrais affirmer avec plus de certitude ce que c'est.

***


Je viens, comme à mon habitude, en ce livre, raconter mes actions afin de laisser une trace de mon passage malgré les années. J'ai commecé ce livre à ma guerison, peu de temps après que j'eu appris l'art de l'écriture, alors que l'absurdité d'une guerre éternel m'apparaissait nettement, à l'époque je ne pensais pas survivre mais écrire m'apportait un peu de répit.

Comme je l'ai dit, j'ai fait une découverte, voilà une semaine que nous restons au village, pendant que je m'affère à son étude, c'est un grimoire, écris dans ce qui semblerait être un dialecte Elfe assez ancien... Je pense que les morts vivants n'en avez pas saisi le sens et qu'ils l'avaient dérobé sur je ne sais quelle dépouille.

Les données de la bibliothèque me permettent de traduire le livre et voilà ce à quoi je suis aboutis.

Les conseils du Serpent


Les conseils du Serpent n'appartiennent qu'à ce dont le sens n'échappe.

Si tu possèdes ce livre, c'est que tu l'as arraché à un corp et donc que son ancien propriétaire n'en mérite plus la possession.

Serpent me désigne, ce livre est issue de mes pensées et réflexions profondes.

Si de ta force d'esprit tu doutes, il semblerait que l'ouvrage que tu tiens n'est qu'une étape vers ta ... (je ne suis pas sure de la traduction de ce passage, je ne l'ai donc pas écris)

Tout d'abord, sâche que le serpent mord ainsi que l'arc blesse, les points vitaux, décris après, doivent être cible de ton projectile car eux seul entraîne une mort certaine. Le sang de Salamandre renforce l'efficacité de mon venin et la le bras exposé de ta cible est un point parfait pour une morsure tranhante.

Face à cela, seul se délecter du sel d'un feu éteint par la mort, entrainent la guérison.

Rougis ta lame du sang de tes ennemis et nourris toi de leur lente agonie, tire ta force de la haine et de l'aversion qu'il t'évoques et contemple les, pitoyables et frêles, franchissant la limite des mondes connus.

Ma traduction s'arrête là, je continue de traduire cette ouvrage, j'ai renvoyé La Guilde en mission afin de me trouver certaines choses nécessaire à la poursuite de mes travaux, mes témoignage seront sûrement mois fréquent car je dois me concentrer sur mes travaux.

***


J'ai continué de traduire ce livre, j'ai appris de nombreuse chose du serpent, bien qu'il semble un peu fou, ses formules d'alchimie fonctionne et les tchniques qu'ils enseignent sont paticulièrement efficace.

***


Voilà un mois que je m'affère à la traduction de l'oeuvre et je commence à mieux cerner ses propos, j'ai traduis une vingtaine de pages et il y'en a plus de trois cents autres à traduire, ce travail est long mais les découvertes que je fais sont incroyable, il ne faut pas que les ennemis tombent sur cette ouvrage et sur mes recherches.

***


J'ai abbatu un orc que l'on avait capturé, ou plutôt non, je n'ai justement pas eu à l'abbattre, la lame frôla imperceptiblement son coup et il s'affessa en crachant et en suffoquant, ainsi qu'avait prédis le Serpent.

Cela fait maintenant deux mois, mes recherches accélèrent de plus en plus vite.
J'ai découvert que le Serpent était le dirigeant d'une guilde au nom oublié, La Confrérie de la Vipère...

Cette confrérie m'intrigue et j'ai donc entreprit un voyage jusqu'à son ancien repaire.

***


Mes fouilles n'ont rien de donner et je me repenches plus avides que jamais sur le grimmoire.

A présent, il parle de rituel magique visant à décupler la puissance...

***


Certain passage du livre continue de renfermer des mystères, il faut que je trouve d'autre source que la bibliothèque.

Apparement la Confrérie de la Vipère obéissait à des rithes bien particulier visant à s'affranchir de certaines barrières physique mais certain mot m'empêche d'en comprendre le proccessus.

J'ai découvert que la confrérie de la Vipère possédait un autre refuge, je compte m'y rendre, seul, pour voir ce que je peux découvrir.

***


J'y suis allé et j'ai eu l'occasion de débarrasser Romine de la pourriture verte qui infecte sont sol.

Les enseignement du Serpent ne cesse de renforcer mes aptitudes aux combats, j'ai tué une vermine orc à main nue en appliquant des pressions sur des point précis de son torse et de son bras...

Mes découvertes m'ont été très utile, j'ai trouvé la bas un livre semblable mais écrit dans une autre langue, je vais pouvoir comparé les deux traductions que j'en ferais.

***


Je confie l'écriture de ce livre à un amis pour quelques temps, je n'ai plus le temps de me consacrer à son écriture, trop absorbé dans mes traductions j'approche presque du but!

***


Il est inutile de me nomer, les noms sont inutiles, Hankélïôn m'a confié l'écriture de ce livre, son travail sur le grimmoire devenant trop prenant...

Son inquiétant travail devrais je dire, il semble se passionner pour la confrérie de la Vipère et il expérimente tous les conseils du Serpent, je pense qu'il sait ce qu'il fait mais je ne sais où cela nous menera.

La Confrérie de la Vipère était une Guilde d'assassin, travaillant pour les plus offrants, ils haissent les autres races et considèrent les Elfes cemme la seul race digne d'habiter en Romine, leur connaissance du meutre est immense... et très inquiétante.

***


Voilà deux semaines qu'il ne sort plus, il reste seul dans sa chambre, il demande sans cesse que l'on capture des ennemis et des animaux. Ce qu'il fait me semble assez inquiétant.

***


Je reprend l'écriture du livre, je comprend les inquiétudes ressentit par mon amis mais il n'y a rien à craindre je suis plus lucide que jamais, enrichit de ce que m'a confié le Serpent.

Je viens de finir de traduire le livre et les enseignement du Serpent n'ont plus de secret pour moi et se soir, je finirais mon édcation de Vipère et je ferais renaître la Confrérie au seins même de La Guilde..

_________________
Hankélïôn, fils d'Ancétron, dit The Shark.

"On dit de lui qu'il pêche aussi bien qu'il tire à l'arc... c'est à dire très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
Elfire
Négociant, Maître des Arcanes
Elfire

Nombre de messages : 89
Age : 27
Localisation : Venice
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Sam 27 Mai - 20:26

Bien kiffant Hankélîon, on doit s'attendre a une suite?

_________________
Ma force me vient de ma sagesse!


Négociant de La Guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tilzt
Maitre d'arme
Tilzt

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Sam 27 Mai - 20:40

*Je ne savais pas si je pouvais répondre ici mais maintenant si.^^*

Alors, je vais faire bref, j'adore vraiment c'est très très bon comme récit.

Et j'espere bien qu'il y aura une suite :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Sam 27 Mai - 21:58

C'est au programme, Hankélïôn va sombrer dans une certaine folie...

_________________
Hankélïôn, fils d'Ancétron, dit The Shark.

"On dit de lui qu'il pêche aussi bien qu'il tire à l'arc... c'est à dire très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mar 30 Mai - 0:33

Chapitre III, Le réveil du Serpent

"Abat le! Maintenant!"

Un voile noir tombe devant mes yeux, alors que je fais volte face pour regarder mon adversaire.
Déjà, je sens l'herbe contre moi, mes muscles ne répondent plus, j'entends les bruits de pas... Les bruits de pas des Elfes qui m'ont abbatu, saloperie d'Elfes.

J'entends leur voix au dessus de moi, leurs paroles m'arrivent comme des sifflements.

"Celui là fera l'affaire."
"Bien. Nous l'emmenons."

Une multitudes de bras me soulevèrent du sol alors que les bras pervers de la mort m'entrainaient dans l'ombre.

"Le Serpent va bientôt se relever, Hankélïôn..."
"Je sais Infinity, le Serpent renaît déjà par nos actions."

Le sifflement de leurs paroles se mela à un bourdonnement sourd qui envahissait mon esprit. A pésent, le noir était total.

***


Suis je mort? Non, je ne crois pas. Le sol est dur, froid, de la pierre...
Le bourdonnement s'estompe au fur et à mesure que je prends conscience de mon corp.
Mes muscles sont endoloris, la douleur est atroce.

Je me souvients très nettement, maintenant, j'avais cru être abbatu par une bande d'Elfes, en réalité ils m'ont capturé.

Ma vision aussi revient, progressivement. Je suis dans une salle, le plafond est une voûte de pierre. La pièce semble être éclairé par des torches.

Je... je ne peux tourner la tête, ni bouger mes bras. Je ne sens aucun lien entraver mon corp, il semblerait que je sois encore sous l'emprise de la paralysie.

Des bruits de pas, trois hommes ou plus certainement trois Elfes.

" Soit honnéré, batard, de l'honneur qui t'es fait."

Je ne pus répondre, ma bouche aussi était paralysé.

"Tu vas servire à unir de nouveau la Confrérie de la Vipère."

La Confrérie de la Vipère... Mais qu'est ce?

Je sentis un frôlement sur mon bras droit, au niveau du poignet, le sang commença à couler de mon poignet et la douleur de la coupure me parvint.

Je sentis la même chose à mon poignet gauche.

"La Confrérie de la Vipère s'uni dans le sens des traitres et des impures."

J'entendis un bruit de parchemin qu'on déroule alors que je sentais la piqûre de la pointe d'une plume sur la plaie de mon poignet droit.

Les trois Elfes récitèrent un serment à l'unissons.

"Je m'engage à reconnaître les enseignement du Serpent, a honorer mes engagements au près de La Guilde et à servir la Confrérie. Conscient de mon acte, j'appose ma signature à la suite de celle de mes nouveaux frères de sang. Je jure sur ma vie, sur mon honneur et sur ma mémoire de prêter allégeance au Serpent, gloire à la Vipère."

"Moi, Hankélïôn, jure sur ma vie, mon honneur et ma mémoire, de servir et de protéger le Serpent et ses enseignements."

Le grattement imperceptible d'une plume sur un parchemin, puis une nouvelle piqûre.

"Moi,Killfire, jure sur ma vie, sur mon honneur et sur ma mémoire, de servir et de protéger le Serpent et ses enseignements."

Puis a nouveau.

"Moi, Infinity, jure sur ma vie, sur mon honneur et sur ma mémoire, de servir et de protéger le Serpent et ses enseignements."

Le frotemet d'un sabre qu'on dégaine alors que mes bourreaux répétaient à l'unissons.

"Anke in'espekrus morquoe te Sis.Anke in'espekrus morquoe te Sis. Anke in'espekrus morquoe te Sis."

Une douleur violente, lanscinante au niveau de l'abdomen, je voulus hurler ma douleur mais tien ne pus sortir de ma bouche. Et ses déments qui répétaient inlassablement leur incantation! Qu'ils soient maudit! AAAh! Un autre coup, le sang jallissait de mes entailles, la mort aurait du m'emporter mais je restais conscient.

Encore un, la douleur, insupportable et cruelle, envahissait chacune des partis de mon corp. A nouveau, le voile retomba, la douleur sembla s'éloigner, la vie me quittait. Les incantations qu'ils sifflaient, prirent petit àpetit un sens.


"Anke in'espekrus morquoe te Sis... Inférieur, meurt de la morsure du Serpent."

Je ne sens plus rien, je ne vois plus rien, je me laisse aller au néant, qui délivre mon esprit de mes chairs torturé.

***


Les trois Elfes se tenaient debout dans la pièce, chacun portant un sabre maculé de sang.
Sur une table de pierre était étendu l'immonde cadavre ncore frais d'un homme, le ventre tenaillait et les poignets entaillés. De ses plaies s'écoulaient son sang, comme l'eau s'écoule d'une fontaine.

Les gravures de la table de pierres se gorgèrent du sang de l'homme se répendant lentement en chacun des canaux de la table, faisant ainsi apparaître le dessin du Serpent.

Les trois Elfes s'agenouillèrent en signe de respect.

"Sis virth'enio tem deum morquoe." Le Serpent se réveille et de nouveau frappe.
"Necto erpo'hen Nesis te Sis." Nous sommes, à jamais, les crochets du Serpent."

***


"Fou! Tu es fou, Hankélïôn!"

Je le fixais, ce fou d'Hankélïôn.

"Tu veux faire renaître le Serpent!"

"Et alors? Le Serpent est juste, droit et fidèle."

Sa voix était calme, je l'avais pourtant prévenu, j'avais fait part de mes inquiétudes dans son livre...

"Tu as déjà sacrifié une vie pour un stupide rituel."

"C'était un batard, un impur, sa race ne méritent pas la vie."

"C'était un humain! Tu as toi même signé le pacte de non aggression! Tu perds l'esprit Hankélïôn!"

Il sourit.

"Le Conclave et le Cercle m'appuie dans ma décision, ils savent la puissance que confère ses enseignement."

"Je refuse de participer à ta démence! Le mot que tu n'ass pas traduit, tu en connaissais le sens mais tu l'as ignoré!"

"Quoi?"

"Si de ta force d'esprit tu doutes, il semblerait que l'ouvrage que tu tiens n'est qu'une étape vers ta FOLIE!"

"Me traîtes tu de faible d'esprit?"

"Exactement! Et je quitte La Guilde, je ne veux pas faire parti de cette folie!"

Je n'aurais jamais du lui tourner le dos, il ne faut jamais tourner le dos à un serpent. Sa lame froide vint effleurer ma gorge, j'allais mourir lentement. Je me retournais pour lui faire face. Il me regardait, un mmélange de pitié, de rebut et de plaisir se melant en ses yeux.

Je ne lui jetait pas un regard plein de haine comme il l'aurait éspéré, non, je le regardé moi aussi avec pitié car c'est tout ce qu'il m'inspirait, une profonde pitié...

***


"Necto erpo'hen Nesis te Sis."

"Le conseil de la Vipère peut commencer..."

Les trois Elfes étaient assis autour de la table en pierre, le sang avait disparu mais les runes avaient gardé sa couleur rouge, y gravant pour toujours les motifs du serpent.

"Hankélïôn, que faisons nous pour le pacte de non aggression avec les impures?"

"Qu'il soit maintenu, cela n'aurait pas d'utiliter de le briser maintenant..."

Un rire entendu résonna dans la salle.

_________________
Hankélïôn, fils d'Ancétron, dit The Shark.

"On dit de lui qu'il pêche aussi bien qu'il tire à l'arc... c'est à dire très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
killfire
Ancien Héro
killfire

Nombre de messages : 48
Age : 27
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mar 30 Mai - 21:23

Gloire au serpent!

_________________
tel le brasier qui dévore la forêt j'avance inéxorablement...le feu de mise a mort.
Le Phoenix renait de ces cendres... moi c'est dans le sang de mes enemis que je trouve un sens a ma vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infinity
Initié
Infinity

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Ven 23 Juin - 19:03

Magnifique, je ne peut qu'applaudir (non, je peux faire bien plus que ça mais là, dans l'instant, j'ai la flemme)

Au fait, niveau RP ce serait sympa de savoir si le "QG" de la guilde est un campement (tentes, roulottes...) ou un batiment en dur (donjon, genre d'auberge, maison de campagne...).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hankélïôn
Fondateur et dirigeant de la Guilde, Maître Assassin et Vipère assassine.
Hankélïôn

Nombre de messages : 301
Age : 27
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   Mar 29 Aoû - 18:48

Chapitre IV, Le chant du Serpent



SOIF!!! Je me sentais completement deshydraté, ma gorge semblait plus seche que le desert infini, je me hissais enfin hors de cette souricière, je tentais de reprendre mes esprits, je n'avais jamais frôlé la mort de ci près.

C'est... C'est ce serpent qui m'a sauvé... il m'a montré la sortis... c'est comme si il était venu pour moi. Je vomissais la terre que j'avais avalé durant ma remonté. Mais qu'est ce que je raconte... Il essayait juste de s'en sortir, tout comme moi. Où est il d'ailleurs? Huuuurk. Je vomissais a nouveau.

Je me sentais incroyablement affaibli. Je me trainais sur le sol, tentant de me relever mais sans y parvenir. Je vomissais encore une fois.

Le froid de la nuit me tenaillait.

Saloperie de Dédalle... je pensais ne jamais m'en sortir. Le reste du groupe... je... on a été séparé. Il y a eu un éboulement... alors qu'on se battait avec des orcs je crois, oui... des vermines, on se battait contre les vermines.

Je suis a bout de force... je... l'obscurité se fait plus importante... a mesure que je sombrais dans l'inconscience, je ne dois pas m'endormir...Il faut rester conscient... rester conscient... rester... le voile tomba devant mes yeux... les bruits de la nuit s'éloignèrent...

***


Des bruits de pas, des hommes en armes à en juger par le cliquetis mécannique accompagnant leur marche.

Je reprennais mes esprits rapidement, guidé par mon instinct de survie je roulais sur le côté pour me tapir dans un buisson. Des inférieurs... des batards... Que font ils ici? On dirait une patrouille. Mais où suis je? Oh, oui c'est vrai le dédalle.

Mes vetements sentait la bile, pour une fois je ne sentais pas le poisson, je ne serais pas très discret avec çà sur le dos. J'otais mes vetements... il me faudrait un plan d'eau, je pourrais assouvir ma soif et peut être pêcher.

Je ne savais par quel miracle mais j'avais réussi à conserver mon equipement.

Lorsque la patrouille fut éloigné, je me mis en quête d'un plan d'eau, par chance je me trouvais non loin d'une rivière, je pus étancher ma soif et y faire un enorme de stock de poisson. Et j'en avais bien besoin, la faim me torturait et mon ventre ne cessait plus de gémir.

Il me fallait des vetements, sans quoi je n'irais pas loin.

La nuit tomba... le froid aussi...

Je ne tiendrais pas longtemps dans ces conditions, il me fallait des vetements chauds.

Je m'etais rapproché d'un campement humain... J'attendais l'instant ou l'un d'entre eux s'écarterait du reste du groupe. Et l'occasion se présenta, un de ces batards alla à l'écard afin de se soulager, il ne me fallu pas longtemps pour qu'il gargouille dans son sang la gorge tranchée.

Vraiment je trouve ca amusant ces petits gargarisme qu'ils emettent lorsque l'on leur sectionne la trachée.

J'enfilais ses vetements et nettoyais ma lame avant de m'en aller... Il ne faut pas que les autres se rendent compte de son abscence pendant que je suis encore dans les parrages.


***



Le matin se lève à nouveau... maintenant que j'étais de nouveau sur pied et équipé convenablement, il me fallait savoir où je suis. Je décidais de marcher au sud, jusqu'à trouver un point de repère pouvant m'indiquer ma position.

Je n'eu pas a marcher longtemps, au bout d'une heure, elle apparut... la statut... la statut de Jolmat l'impure.

Cela ne présageait rien de bon, je devais en effet être non loin du village des impures humains...

Cela n'arrangeait pas mes affaires, il me fallait changer de direction immédiatement et prier pour que le campement que j'avais fuit ne donne pas l'alerte.

Je marchais jusqu'à la tombé de la nuit. Je cherchais à présent des abres suffisament dense pour me dissimuler durant la nuit. Cela faisait déjà plusieurs heures que j'errais lorsque son sifflement, tel une douce mélodie, parvint a mes oreilles...

Je me retournais tentant d'identifier l'origine de ce bruit. J'en connaissais pourtant parfaitement la source. J'avais déjà entendu ce son au paravant. Dans les couloirs du Dédalle.

Je le suivais, comme envouté par l'étrange musique... le serpent était à présent devant moi... Il me guidait jusqu'à une grotte recouverte de verdure... l'endroit parfait pour passer la nuit.

Je pénétrais dans la grotte et commençais a m'y installer. cette fois ci, le serpent ne disparu pas comme la dernière fois. Je pris un morceau de poisson et lui posai devant lui. Il l'avala sans même le macher.

Je m'installais confortablement pour dormir... le sommeil ne fut pas long à venir.

Cette nuit là, il me sembla que le serpent veilla sur mon sommeil...

_________________
Hankélïôn, fils d'Ancétron, dit The Shark.

"On dit de lui qu'il pêche aussi bien qu'il tire à l'arc... c'est à dire très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguildeepicwar.dynamicforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hankélïôn, la folie du Serpent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hankélïôn, la folie du Serpent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» L’argent conduit à la folie !
» Le baiser de la femme serpent
» Crise de folie... |Libre|
» Un Serpent Royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le repaire de La Guilde. :: La taverne de La Guilde :: Comtes et légendes de comptoir.-
Sauter vers: